Les Rômes: histoire vraie des vrais Bohémiens

Coperta unu
E. Dentu, 1857 - 484 pagini
 

Ce spun oamenii - Scrieți o recenzie

Nu am gãsit nicio recenzie în locurile obișnuite.

Pagini selectate

Alte ediții - Afișați-le pe toate

Termeni și expresii frecvente

Pasaje populare

Pagina 284 - ... Ton œil ne peut se détacher, Philosophe De mince étoffe, Ton œil ne peut se détacher Du vieux coq de ton vieux clocher. Voir c'est avoir. Allons courir! Vie errante Est chose enivrante. Voir c'est avoir. Allons courir! Car tout voir c'est tout conquérir. Mais à l'homme on crie en tout lieu , Qu'il s'agite , Ou croupisse au gîte; Mais à l'homme on crie en tout lieu : « Tu nais, bonjour; tu meurs , adieu.
Pagina 459 - Et vos orateurs assemblés? Dans vos murs ouverts à ses armes, Lorsque l'étranger s'engraissait, Comme un sot j'ai versé des larmes. Vieux vagabond, sa main me nourrissait. Comme un insecte fait pour nuire , Hommes, que ne m'écrasiez-vous? Ah! plutôt vous deviez m'instruire A travailler au bien de tous. Mis à l'abri du vent contraire , Le ver fût devenu fourmi. Je vous aurais chéris en frère. Vieux vagabond, je meurs votre ennemi.
Pagina 305 - Quand nous mourons, vieux ou bambin, On vend le corps au carabin. Nous n'avons donc, exempts d'orgueil, De lois vaines, De lourdes chaînes; .Nous n'avons donc, exempts d'orgueil, Ni berceau, ni toit, ni cercueil. Mais...
Pagina 478 - Les jeunes lilies, aux grands yeux bruns et lascifs, au visage cuivré, pieds nus, la robe coupée ou plutôt déchirée jusqu'aux genoux , dansent devant la foule , en s'accompagnant d'un bruit de castagnettes qu'elles font avec leur menton. Ces filles, dont quelques-unes ont à peine seize ans, n'ont jamais eu d'innocence. Venues au monde dans la corruption, elles sont flétries avant même de s'être données, et prostituées avant la puberté. Ces Bohémiens parlent un espagnol corrompu. L'hiver,...
Pagina 144 - ... secret. La juridiction des triumvirs, auxquels on adjoignit quelques constables ' , fut chargée de disposer des gardes dans les divers quartiers pour prévenir les attroupements et les incendies. Ces précautions prises , et chacun étant à son poste , les consuls convoquèrent l'assemblée...
Pagina 83 - Cyclopes, hommes superbes et sans lois, qui, confiants dans les dieux immortels, ne labourent point leurs champs, et ne sèment de leurs mains aucune plante; car pour eux, sans semences, sans culture, croissent le froment, l'orge et des vignes chargées d'énormes grappes que nourrissent les pluies de Jupiter. Ils n'ont ni agora, ni conseil, ni coutumes. Mais sur le sommet des hautes montagnes, ils habitent des cavernes profondes, et chacun règle sa famille sans s'occuper de ses voisins. « Devant...
Pagina 387 - Gaîment demande. Trouvons-nous Plutus en chemin , En chantant nous tendons la main. Pauvres oiseaux que Dieu bénit! De la ville Qu'on nous exile; Pauvres oiseaux que Dieu bénit ! Au fond des bois pend notre nid. A tâtons l'Amour, chaque nuit, Nous attelle Tous pêle-mêle; A tâtons l'Amour, chaque nuit, Nous attelle au char qu'il conduit. Ton œil ne peut se détacher, Philosophe De mince étoffe, Ton œil ne peut se détacher Du vieux coq de ton vieux clocher. Voir c'est avoir. Allons courir!
Pagina 222 - Tous indépendants nous naissons, Sans Église Qui nous baptise; Tous indépendants nous naissons Au bruit du fifre et des chansons. Nos premiers pas sont dégagés, Dans ce monde Où l'erreur abonde; Nos premiers pas sont dégagés Du vieux maillot des préjugés. Au peuple, en butte à nos larcins. Tout grimoire En peut faire accroire ; Au peuple, en butte à nos larcins, 11 faut des sorciers et des saints.
Pagina 154 - Nous attelle au char qu'il conduit. Ton œil ne peut se détacher, Philosophe De mince étoffe, Ton œil ne peut se détacher Du vieux coq de ton vieux clocher. Voir c'est avoir. Allons courir! Vie errante...
Pagina 203 - ... pour les veoir. Presque tous avoient les deux oreilles percées et dans chacune un ou deux anneaux d'argent, et disoient que c'estoit signe de noblesse en leur pays. Les hommes estoient très-noirs, avec cheveux crêpés; les femmes, les plus laides et les plus noires qu'on...

Informații bibliografice